Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interprète

Besoin d'un interprète sur place pour vous assister dans vos démarches ?

Laissez un commentaire.

Recherche

Articles Récents

11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 13:13
"Le Bio rend joyeux"
(Label biologique européen)


Depuis les années 1980 où le parti des Verts entame son ascension en Allemagne, la qualité et la provenance des produits de consommation prennent peu à peu une importance considérable au niveau national. De nombreux labels imposent leurs cahiers des charges et apposent leurs seaux sur les produits respectant leur réglementation, devenant ainsi une référence pour de nombreux consommateurs allemands. L'octoi d'un label n'est pas définitif et, pour le conserver, les producteurs d'une marque sont sujets à des tests réguliers de l'organisation certifiante. Du côté français, nous connaissons par exemple le label Agriculture Biologique (AB) ou l'équivalent européen.

 

 


 

 

 

Les différents labels biologiques
 

 

 

La provenance des produits préoccupe les Allemands depuis plus longtemps que nous. En 1932, l'union économique Demeter est déposée auprès de l'administration des marques de Munich, désignant les denrées issues de l'Agriculture Bio-Dynamique. Rudolf Steiner est le théoricien à la source de ce label. A l'époque, l'agriculture industrielle inquiète beaucoup de producteurs qui voient la qualité de leurs sols dégénérer du fait de l'emploi courant d'engrais chimiques. Il préconisera l'utilisation du compost, à base de fumier et de déchets végétaux, à la place des pesticides pour conserver l'intégrité de la terre, ce qui est l'un des points communs avec l'agriculture biologique. Mais le label Demeter va plus loin en introduisant des préparations à base de plantes à pulvériser et en recommandant de respecter les rythmes de la lune et des saisons. Aujourd'hui, Demeter International réunit 3 500 producteurs répartis dans une quarantaine de pays.

 

 


Mais avez-vous déjà entendu parler de crème glacée biologique ? Et oui, ça existe. Une glace qui respecte la réglementation Demeter, sans colorants ni additifs alimentaires, préparée à base d'ingrédients 100 % biologiques, sans oeufs, sans gluten, sans lactose et sans composants d'origine animale. Idéal pour ceux qui ne peuvent tolérer les produits laitiers, les diabétiques ou les consommateurs souffrant de diverses allergies. Mais où peut-on déguster des glaces de ce type à Berlin ? A Kreuzberg, dans la Reichenbergerstr. 104 (à l'angle de la Gloggauerstr.). Le tout petit café glacier BioEisdiele (ouvert de 8H à 20H du lundi au dimanche) ne paie pas de mine au premier coup d'oeil. Deux petites tables à l'intérieur, trois sur le trottoir, quelques chaises. Un intérieur assez petit mais à l'ambiance plutôt feutrée. Des inscriptions à la craie sur de petits tableaux aux contours bleus contribuent à l'atmosphère chaleureuse du lieu. De mars à octobre, on peut y déguster ces glaces biologiques réputées, dont la marque Gildo Rachelli est originaire de Milan, et de novembre à janvier les Bio-Lebkuchen, cette spécialité allemande de pain d'épice que l'on trouve pendant la période de Noël. Un étalage vitré avec différentes sortes de pain à base d'épeautre (proche du blé), des pâtisseries, des viennoiseries, des douceurs, le tout bien évidemment Bio. Une soupe du jour très onctueuse est aussi régulèrement proposée.

 

 

 

 

Petit café-glacier BioEisdiele
 
variété de pains et de viennoiseries (le sacro-saint Bretzel au centre)


L'autre particularité de ce lieu des plus insolites est qu'on peut y acheter différentes sortes de müsli de marque Berliner Frühstück, que la propriétaire du magasin élabore elle-même. Le résultat est très surprenant et le goût saisissant : du müsli au topinambour, enrobé de miel d'acacia ou avec de petits morceaux de chocolat noir... Et sans raisin sec, un exploit pour du müsli, de quoi petit-déjeuner sainement tout en régalant ses papilles.

 

 

 

 

Du müsli sous toutes ses formes
 

 

 

A Berlin, les magasins Bio ne manquent pas. Il faut dire que le nombre de clients de cesse d'augmenter même parmi les étrangers. Eh oui, en Allemagne, plus spécialement à Berlin, le Bio est aussi dans l'air que l'on respire et le réflexe Bio peut être contagieux car le bien-être est une priorité qui préoccupe beaucoup de gens même si les produits Bio sont, comme en France, nettement plus onéreux que les autres. Il existe même des fast food qui proposent des hamburgers végétariens.

 

 

Magasins Bio de Kreuzberg


Les Allemands ont même leur limonade Bio, la Bionade, l'une des boissons allemandes les plus vendues dans la capitale car elle est issue de la production biologique et est sans alcool, disponible dans presque tous les cafés et discothèques. Quatre goûts au choix pour encore plus de plaisir : sureau, litchi, plantes, gingembre-orange. Le succès est tel que même Coca-Cola, qui avait au début refusé de financer le projet du maître brassier Dieter Leipold, s'en mord maintenant les doigts.

Un paradoxe quand on sait que les spécialités culinaires allemandes sont souvent à base de viande plutôt grasse et loin d'être diététiques. Mais il faut savoir que dans la capitale allemande, il est rare qu'on y mange allemand car toutes les cuisines du monde entier y sont représentées. La curiosité, la diversité, l'évasion culinaires font partie intégrante de l'air berlinois et le chauvinisme est loin d'être de rigueur.

Partager cet article

Repost 0
Nicolas Sconza - dans Société
commenter cet article

commentaires