Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interprète

Besoin d'un interprète sur place pour vous assister dans vos démarches ?

Laissez un commentaire.

Recherche

Articles Récents

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 23:00

Séraphine Louis, appelée aussi Séraphine de Senlis, est une artiste peinte née en 1864. Elle travaillera dans un couvent comme domestique avant d'être engagée comme femme de ménage et bonne à tout faire dans des maisons bourgeoises. Persuadée d'avoir reçu du Ciel sa vocation artistique, elle recourra aux matières les plus insolites dans la réalisation de ses oeuvres comme par exemple le sang de porc et la cire de bougie, mélange à la source de son rouge saillant. C'est pendant cette période qu'elle rencontrera le collectionneur allemand et critique d'art Wilhelm Uhde, sur le tard puisqu'elle a 50 ans, juste avant que la guerre de 1914 n'éclate. Le galeriste allemand découvrira des peintres de grand renom comme le Douanier Rousseau et Picasso. Il l'encourage à continuer de peindre et lui prodigue des conseils pour progresser avant de devoir fuir la France à cause de la guerre. 


L'arbre de vie, 1928-1930 
© Musées de Senlis


Elle survit tant bien que mal au conflit mondial et ne retrouvera le collectionneur qu'en 1927, bien des années plus tard. La technique picturale de Séraphine s'est entre temps perfectionnée et les dimensions de ses toiles élargies. Le succès sera au rendez-vous et Séraphine commencera à gagner de l'argent et à changer de vie. Mais la raison l'a depuis longtemps quittée et c'est dans un asile qu'elle finira ses jours, incomprise de tous. Avec l'argent que ses toiles rapporteront, Wilhelm Uhde lui permettra de mener une vie décente au sein de l'asile. Elle mourra vraisemblablement de faim sous l'occupation allemande en 1942.

Ce destin tragique est admirablement jouée par
Yolande Moreau qui a su incarner le personnage dans les retranchements les plus poussés de sa folie. C'est un personnage à la Flaubert que le spectateur découvre sur l'écran, un personnage moins habité par la passion que par l'obsession de sa peinture.

En février 2009, Yolande Moreau recevra le César de la meilleure actrice pour ce film.



Film de Martin Provost

Partager cet article

Repost 0
Nicolas Sconza - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires