Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interprète

Besoin d'un interprète sur place pour vous assister dans vos démarches ?

Laissez un commentaire.

Recherche

Articles Récents

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 00:38

Reichstag_Tiergarten.JPG

© Colin Zonska

 

Le Tiergarten est le poumon de Berlin. Idéal pour se ressourcer loin du tumulte de la ville environnante. Propice à la flânerie, il se prête volontiers aux pique-niques, jogging ou promenades à vélo. Inutile donc d'acheter dans les boutiques à touristes la boîte de conserve censée contenir l'air de Berlin (die Berliner Luft). Le mieux est de se rendre à la source. Si vous vous êtes rendu à la Porte de Brandebourg, autant prendre la Strasse des 17. Juni et traverser le Tiergarten. Vous pourrez sans problème bifurquer vers les sentiers champêtres, histoire de ne pas vous asphyxier avec les émanations des pots d'échappements. 

 

Mais revoyons plus en détail l'histoire mouvementée de ce parc qui n'a pas toujours eu l'aspect qu'on lui connaît.

 

Ancienne réserve de chasse au XVIe siècle, accueillant alors des animaux sauvages en son sein, ce vaste territoire fut transformé en un jardin d'agrément à l'initiative de Frédéric le Grand. L'architecte von Knobeldorffs fut désigné en 1742 pour réaliser ce projet. La mode du baroque s'imposa, ce dont témoignaient les labyrinthes, les étangs décoratifs, la disposition des fleurs et la facture des sculptures. Le long des allées furent aménagés de petits salons en plein air, agrémentés de vases, de fontaines et de bancs, au milieu de haies et sous la tonnelle d'arbres.

 

Au XIXe siècle, le roi Frédéric Guillaume III souhaita refaçonner le jardin et un dénommé Lenné, qui travaillait au jardin Sanssouci, prit pour exemple le jardin anglais dans son réaménagement. C'est à ce moment-là que furent dessinés les routes et chemins qui sillonnent le parc. Grandes étendues de pelouse, lacs, ponts et îlots façonnèrent le paysage qui resta plus ou moins tel quel jusque vers le milieu du XXe siècle.

 

La Seconde Guerre mondiale saccagea une grande partie de la ville dont le parc avec ses bombes et ses grenades. Beaucoup d'arbres servirent de combustibles pour se chauffer suite à la pénurie de charbon.

 

 

 

Etat de Berlin au lendemain de la Seconde Guerre mondiale

 

Des 200 000 arbres d'avant-guerre, il n'en resta que 700. L'heure était à la reconstruction d'une bonne partie de la ville et les économies de rigueur. Malgré les divers projets de redonner au parc sa majesté baroque d'antan ou bien d'y insérer des éléments architecturaux plus au goût du jour, ce fut celui du paysagiste Wilhelm Alverdes qui fut retenu, considéré comme plus réaliste car s'appuyant sur le tracé existant du parc. C'est entre 1949 et 1959 qu'il sera reboisé.

 

En 1945, tout près de la Strasse des 17. Juni est édifié le mémorial soviétique, dédié aux soldats russes tombés pendant la bataille de Berlin en avril-mai 1945. On y reconnaît la monumentalité stalinienne, empreinte de patriotisme mégalomane.

 

DSCF0074.JPG

Mémorial soviétique

© Colin Zonska 

 

Tant que vous y êtes, vous pouvez pousser votre balade jusqu'à la Siegessäule, la colonne de la victoire, il serait dommage de ne pas l'admirer. Elle fête à l'origine la victoire allemande sur les troupes françaises durant la guerre de 1870 (bataille de Sedan), couronnée par la capture de Napoléon III. La carrure de sa base est impressionnante.

 

Le déflié de la CSD (Christopher Street Day), qui a lieu l'avant-dernier week-end de juin, prend parfois fin à cet endroit (cette année à la porte de Brandebourg). Dans ce cas, c'est à ses pieds que se dresse le podium, qui accueille les concerts et les discours. Les stands de nourriture ne manqueront pas de vous aguicher avec leurs odeurs de grillades ou de fritures. Fête conseillée aux touristes qui souhaitent se sentir Berlinois le temps d'un séjour.    

 

Comment s'y rendre : S-Bahn Tiergarten (S5, S7, S75)/ U-Bahn Hansaplatz (U9) 

Partager cet article

Repost 0
Nicolas Sconza - dans Parc
commenter cet article

commentaires

tanned voyage 11/10/2012 22:55


J'y suis allé l'hiver dernière et je préfère beaucoup plus les jardins parisiens!